Auto
- 37 -

3 raisons d’acheter des miroirs de circulation

Les miroirs de circulation sont des dispositifs de sécurité qui permettent d’éviter les accidents routiers. Ils permettent d’améliorer le champ de vision des automobilistes afin que tout le monde puisse rouler sans difficultés. Ces derniers s’y réfèrent avant de s’engager. Voici trois raisons d’acheter des miroirs de sécurité !

Garantir la sécurité des automobilistes en milieu urbain

En milieu urbain, les carrefours sont considérés comme des zones de circulation à haut risque en raison d’une mauvaise visibilité. L’utilisation d’un miroir de circulation est donc fortement recommandée pour anticiper et prévenir les accidents de la route. Pour ne pas gêner le conducteur, il doit être positionné sur un fond rectangulaire ou un fond carré (en fonction de la forme du miroir). En général, son fond est rayé blanc et noir.

Une meilleure sécurité des sites industriels

Les collisions entre les voitures peuvent se produire à des carrefours jugés périlleux, mais aussi et surtout dans les zones d’activités comme : les chantiers, les aires de stockage, les accès dans les entrepôts et les zones de livraisons. On parle ici de sites industriels qui sont témoins d’allers et retours fréquents des véhicules de livraisons. En effet, ces voies sont utilisées de façon continue, cela mérite donc une attention particulière. Ces endroits sont risqués, il convient donc d’y installer un ou des miroir(s) de sécurité. Le but est d’augmenter la visibilité des usagers. Les miroirs de sécurité pour l’industrie sont dotés d’un cadre rayé rouge et blanc ou jaune pour être facilement détectable.

Améliorer la visibilité dans les parkings fortement fréquentés

Le miroir de circulation sur Agenc Mag appelé également miroir de voirie ou miroir routier est l’élément idéal à mettre en place dans les endroits à forte fréquentation. Pour les parkings où la circulation est rigoureuse par exemple, il permet d’augmenter la concentration et surtout la visibilité des conducteurs d’une manière efficience.